COVID-19 : Circulation au Kosovo et en France - possibilités de voyage entre les deux

Article mis à jour le 27 novembre

Situation au Kosovo

Depuis la mi-octobre, la situation sanitaire se dégrade au Kosovo comme dans le reste de l’Europe : le nombre de nouveaux cas de personnes infectées par la Covid 19 est en forte hausse, indiquant une circulation intense du virus dans les centres urbains en particulier. Il convient de noter que la qualité des soins ne correspond pas aux standards européens. Une assurance voyage couvrant les dépenses de santé et une évacuation sanitaire est vivement recommandée.

Dans le cadre de la crise sanitaire, les autorités kosovares ont mis en place à compter du 25 septembre de nouvelles mesures, renforcées les 2 et 13 novembre 2020 :

  • - le port du masque est obligatoire (risque d’amende) ;
  • - une distanciation physique de 2 mètres doit être respectée ;
  • - interdiction de regroupement au-delà de 5 personnes ;
  • - réouverture des théâtres, galeries, cinémas… avec une capacité limitée à 30 % ;
  • - les activités sportives sont autorisées avec des limitations ;
  • - limitation du nombre de passagers dans les transports en commun ;
  • - Les personnes de plus de 60 ans et les personnes atteintes de maladies chroniques vont passer au télétravail ;
  • - Les rassemblements sont interdits, y compris les ateliers et séminaires, les mariages et réunions de famille, les cérémonies et activités religieuses (sauf famille proche) ;
  • - Les cours dans les universités publiques et privées seront organisés uniquement en ligne ;
  • - Les personnes de plus de 65 ans sont autorisées de sortir de 6h00 à 10h00 et de 16h00 à 19h00, en dehors de ces horaires, uniquement pour des raisons de santé.

A compter du vendredi 27 novembre

des restrictions de circulation sont ajoutées dans les municipalités suivantes, classées « rouge » (plus de 150 cas recensés pour 100 000 habitants) : Pristina, Fushë-Kosova, Gjilan, Obiliq, Gjakova, Shtime, Podujeva, Peja, Ferizaj, Mitrovica Sud, Mitrovica-Nord, Vushtrri, Lipjan, Vitia, Zvecan, Leposavic, Zubin Potok, Kamenica, Skenderaj, Kllokot et Gračanica

Un couvre-feu est établi de 19h à 5h du matin. De plus, ces villes sont placées en quarantaine. Il n’est donc pas possible d’y entrer ou d’en sortir entre 19h et 5h.

Dans les municipalités classées « orange » (entre 75 et 150 cas pour 100 000 habitants), les opérateurs économiques pourront être ouverts de 5h à 18h. Les restaurants pourront fonctionner après 18h en livraison à domicile. Les municiaplités classées "orange" : Prizren, Klina, Deçan, Drenas, Malisheva, Suhareka, Shtërpca, Ranillug, Partesh, Kaçanik, Rahovec, Junik, Istogu, Mamusha et Hani i Elezit.

Dans les municipalités classes « verte » (moins de 75 cas pour 100 000 habitants), les opérateurs économiques pourront être ouverts de 5h à 20h. Les restaurants pourront fonctionner après 20h en livraison à domicile. les municipalités classée "vertes" : Dragash et Novo Brdo

Tous les détails des mesures sont à retrouver, en anglais, ici.

Situation en France

En raison d’une situation sanitaire dégradée, les autorités françaises ont établi un nouveau confinement. À compter du vendredi 30 octobre, les déplacements non-essentiels ne sont plus autorisés.
Le non-respect de ces mesures entraine :
Première sanction : une amende de 135 euros, majorée à 375 euros (en cas de non-paiement ou de non-contestation dans le délai indiqué sur l’avis de contravention)
En cas de récidive dans les 15 jours : une amende de 200 euros, majorée à 450 euros (en cas de non-paiement ou de non-contestation dans le délai indiqué sur l’avis de contravention)
Après 3 infractions en 30 jours : une amende de 3750 euros et une peine allant jusqu’à 6 mois d’emprisonnement.

Les écoles, jusqu’au lycée, resteront ouvertes avec des cours en présentiel.
Les commerces et activités non-essentiels resteront fermés.
Tout déplacement est soumis à une obligation d’attestation (attestation de déplacement dérogatoire, justificatif de déplacement professionnel et justificatif de déplacement scolaire). Elles sont téléchargeables sur le site du Ministère de l’Intérieur :

Voyages entre la France et le Kosovo

1. Voyage en France pour les Kosovars

Les ressortissants kosovars qui ne sont pas détenteurs d’un permis de résident ou visa long séjour, ne sont toujours pas autorisés à se rendre en France. La délivrance de visa de court séjour est suspendue sauf en cas d’urgence médicale. Un vol direct pour la France sera alors requis (le transit par un autre pays de la zone Schengen n’est pas possible).

Les ressortissants kosovars en possession d’un titre de résident (carte de séjour) périmé entre le 16 mars et le 15 juin peuvent toutefois rentrer en France (extension de la validité des titres de 6 mois), mais uniquement par vol direct (le transit par un autre pays de la zone Schengen n’est pas possible).

2. Voyage au Kosovo pour les Français

Tous les voyageurs résidant dans des pays considérés à haut risque par l’ECDC doivent présenter un test PCR-négatif de moins de 72h à l’entrée au Kosovo. La France fait partie de cette liste, il sera donc demandé un test à l’arrivée. L’application de cette règle n’est pas uniforme et des tests peuvent être demandés aux titulaires de passeports français, quel que soit leur historique de voyage.

Les passagers en transit aéroportuaire, ou qui se rendent au Kosovo par la route pour y prendre un avion dans les 3h depuis Pristina ne sont pas soumis à l’obligation de présenter un test.

Les ressortissants étrangers résidant au Kosovo qui n’auraient pas de test sont obligés de se soumettre à un auto-confinement de 7 jours.

3. Voyage par les airs et la route

L’aéroport international de Pristina a repris son activité depuis le 28 juin. Toutefois, de nombreuses compagnies annulent leurs vols à destination ou au départ de Pristina, par manque de passagers. Il est donc nécessaire de vérifier auprès de la compagnie aérienne avant le départ que votre vol est bien maintenu.

Voyager par la route est aléatoire : les frontières terrestres sont ouvertes mais le transit par des pays non membres de l’espace Schengen implique de vérifier auprès des autorités compétentes de ces pays les formalités obligatoires d’entrée et de transit.

4. Voyage vers la France - quels papiers dois-je fournir ?

Au départ du Kosovo pour rejoindre la France, vous devrez vous munir :
- d’une déclaration sur l’honneur attestant que vous ne présentez pas de symptôme d’infection à la Covid-19 et que vous n’avez pas connaissance d’avoir été en contact avec un cas confirmé de Covid-19 dans les 14 jours précédant votre vol,
- d’une attestation de déplacement dérogatoire vers la France métropolitaine depuis les pays tiers ;
attestations à télécharger ici

- Depuis le 30 octobre 2020, toute personne arrivant en France en provenance d’un pays extérieur à l’espace européen doit présenter un examen biologique de dépistage virologique réalisé moins de 72 heures avant le vol ne concluant pas à une contamination par la Covid-19.
- Pour celles et ceux ne pouvant justifier à leur arrivée de cet examen négatif, un examen biologique de dépistage virologique sera réalisé à l’arrivée à l’aéroport.

Attention, la situation est évolutive et d’autres mesures peuvent entrer en vigueur sans préavis. Nous vous invitons à consulter sur les sites officiels les informations actualisées à toutes les étapes de votre voyage.

Dans tous les cas, le respect des gestes barrières et des mesures de distanciation sociale est conseillé, y compris dans la vie privée et familiale, tant au Kosovo qu’en France.

Dernière modification : 27/11/2020

Haut de page