Inauguration d’une exposition sur la mémoire de la ville de Prizren

Le 2 novembre, M. Didier Chabert a ouvert, avec son collègue allemand, M. Christian Heldt, l’exposition "At Once Vague and Unavoidable : Modernities 1945-1989”, développée grâce à un partenariat entre la Fondation Lumbardhi et l’Initiative pour l’Histoire Orale.

JPEG - 28.8 ko
Prizren Urban Memoryscapes

Ce projet, intitulé "Prizren Urban Memoryscapes", a bénéficié du soutien du Fonds culturel franco-allemand, des ambassades de France et d’Allemagne au Kosovo et de la municipalité de Prizren.

Il a permis la formation d’une dizaine de participants aux outils méthodologiques de l’histoire orale, à l’archivage numérique et à l’organisation d’expositions sur l’histoire contemporaine.

Les participants ont travaillé sur la base d’entretiens pour créer une archive numérique (recueil d’environ une vingtaine de témoignages de personnalités de la vie culturelle, politique et institutionnelle de Prizren actifs entre 1974 et 1989) ; une exposition et une publication. Par ce biais, les jeunes universitaires formés ont développé leur connaissance d’une période cruciale pour la formation de l’identité de la ville de Prizren.
Ce travail de mémoire sur l’histoire collective et l’héritage culturel de l’époque yougoslave est désormais à la disposition du grand public.

La contribution française a porté sur l’organisation de deux ateliers avec des experts de l’Institut national de l’audiovisuel (INA) sur l’archivage des documents numériques produits et leur éditorialisation numérique. L’INA a également rénové et digitalisé un film documentaire d’une quinzaine de minutes présentant le patrimoine culturel de la ville de Prizren dans les années 70.

Dernière modification : 05/11/2018

Haut de page