Journée mondiale de l’aide humanitaire (19 août 2018)

Communiqué du ministère de l’Europe et des affaires étrangères

JPEG

À l’occasion de cette journée, la France rappelle que l’action humanitaire est un pilier de sa politique étrangère. Elle traduit la solidarité à l’égard des populations touchées par les crises de toute nature en répondant à leurs besoins fondamentaux (accès à l’eau et à l’assainissement, à la nourriture, aux soins de santé, construction d’abris, etc.) et contribue à la stabilisation des zones touchées par ces crises. Le Centre de crise et de soutien (CDCS) du ministère de l’Europe et des affaires étrangères, qui vient de fêter ses dix ans, apporte une réponse professionnelle aux crises et permet de limiter au maximum le délai de réaction en jouant un rôle décisif en matière d’aide humanitaire, de stabilisation et d’accompagnement à la sortie de crise.

La France salue l’engagement des travailleurs humanitaires qui, souvent au péril de leur vie, portent secours aux populations dans le besoin.
Pour venir en aide aux millions de personnes qui ont besoin d’assistance humanitaire à travers le monde, ces personnels mènent avec courage et dévouement une action essentielle pour alléger les souffrances des victimes de conflits armés, de catastrophes naturelles ou d’autres situations d’urgence.
Leur protection, leur sécurité et la lutte contre l’impunité des actes commis à leur encontre sont une priorité pour la France. Nous poursuivrons notre mobilisation, notamment au sein des instances des Nations unies, pour faire respecter le droit international humanitaire, assurer la protection des civils dans les conflits grâce à un accès humanitaire sûr et sans entrave, et permettre aux acteurs humanitaires d’effectuer leur mission en sécurité.

Face à la multiplication des crises, à leur allongement et leur caractère plus complexe, les besoins en aide humanitaire n’ont cessé de s’accroître dans le monde. M. Jean-Yves Le Drian, a tenu à y apporter des réponses concrètes :

- La stratégie humanitaire 2018-2022 de la République Française prévoit un triplement des contributions sur cette période pour atteindre 500 millions d’euros par an. Cette stratégie marque un changement d’échelle de l’action humanitaire de notre pays et dote celle-ci d’un cap clair, assorti de moyens démultipliés. L’efficacité de notre aide sera renforcée au travers de 15 décisions concrètes ;

- Les partenariats ont été renforcés. Le ministre de l’Europe et des affaires étrangères a ainsi signé, le 19 décembre 2017, douze conventions de partenariat en matière d’aide humanitaire avec plusieurs entreprises, fondations d’entreprises, fondations familiales et associations œuvrant à l’international ;

- Le CDCS a signé quant à lui en juin 2018 une convention de partenariat avec la Croix-Rouge française, consolidant et précisant ainsi les liens existants depuis de nombreuses années avec cette organisation.

Dernière modification : 22/08/2018

Haut de page