Réunion ministérielle Balkans - Communiqué de presse (Paris, 24 mai 2016)

Réunion ministérielle Balkans - Communiqué de presse (Paris, 24 mai 2016)

Les ministres des Affaires étrangères des pays participant au sommet Paris-Balkans 2016 se sont réunis le 24 mai 2016.
Cette réunion, à laquelle participait le Commissaire européen Johannes Hahn et le Service européen pour l’action extérieure, s’inscrit dans le prolongement de la réunion ministérielle qui s’est tenue en avril 2015 à Brdo dans le cadre du processus de Brdo-Brijuni et dans le cadre de la préparation du Sommet de Paris sur les Balkans, qui se tiendra le 4 juillet 2016, dans le prolongement des sommets de Berlin en 2014 et de Vienne en 2015.
A cette occasion, les Ministres ont rappelé l’importance capitale de la perspective européenne des pays de la région et leur ancrage européen, pour les réformes politiques, socio-économiques et institutionnelles. Ils ont réaffirmé que l’UE et les pays des Balkans occidentaux partageaient des préoccupations communes s’agissant de leur voisinage et étaient confrontés aux mêmes défis globaux.
Dans ce contexte, ils ont reconnu que le défi migratoire nécessitait une approche inclusive et globale. La coopération dans ce domaine doit être renforcée, sur la base de la déclaration du mini-sommet du 25 octobre 2015. Ils ont réaffirmé la nécessité de se concentrer en priorité sur la lutte contre les réseaux criminels impliqués dans le trafic de migrants, l’asile et le renforcement des capacités en matière de contrôle des frontières et d’échange d’informations, en particulier avec Europol.
S’agissant de la lutte contre le terrorisme, et suite aux attentats de Paris et Bruxelles, les ministres ont souligné l’importance d’identifier des solutions collectives, seules à même de faire face à cette menace et de lutter contre la radicalisation religieuse. Les défis que constituent la radicalisation, le terrorisme et l’extrémisme violent, en particulier les combattants étrangers issus ou passant par l’Union européenne ou les Balkans occidentaux pour se rendre en Syrie et en Irak, nécessitent une coopération renforcée : échanges d’informations accrus, identification de bonnes pratiques en matière de formation, de valeurs communes, de prévention de la radicalisation, de déradicalisation et de réponse face aux activités terroristes.
Dans ce contexte, la coopération entre les pays de la région et avec l’Union européenne revêt une importance croissante pour la stabilisation de la région. Le rapprochement européen des pays des Balkans occidentaux passe par un alignement sur l’acquis européen, mais doit également se manifester à travers des projets concrets dans les domaines de la connectivité des infrastructures et de nouvelles perspectives pour la jeunesse.
S’appuyant sur ces principes, les ministres ont accueilli favorablement les progrès réalisés en matière de coopération régionale. Les participants ont souligné l’importance de la connectivité en matière de transports et d’énergie, qui représente un enjeu clé pour le développement et la croissance économique de la région.
Ils ont reconnu que des efforts supplémentaires devaient être déployés par chaque pays pour accélérer la mise en œuvre des mesures d’accompagnement (« soft measures ») adoptées lors du Sommet de Vienne et ont accueilli positivement la récente présentation, par la Commission européenne, d’une feuille de route devant mener à la mise en place d’un marché régional de l’électricité. Les participants ont également salué la perspective de la signature prochaine du Traité sur la communauté des transports.
Les participants ont réaffirmé leur engagement à poursuivre la mise en œuvre de l’« Agenda positif pour la jeunesse des Balkans », lancé par les Ministres des Affaires étrangères à Brdo en avril 2015 et salué les progrès déjà réalisés pour traduire cet engagement en propositions concrètes. Les pays participants se sont par ailleurs engagés à encourager leurs universités à proposer un nombre croissant de places dans les programmes de coopération ainsi que de bourses au profit d’étudiants des Balkans occidentaux. A cet égard, ils ont réaffirmé, avec la Commission européenne, leur volonté de franchir de nouvelles étapes dans la mise en œuvre de l’Agenda positif lors du Sommet de Paris.
Enfin, les participants ont accueilli positivement les progrès réalisés dans la mise en place de l’Office régional pour la coopération des jeunes (RYCO) et souligné l’engagement des pays des Balkans dans cette perspective. Ils ont rappelé que cet office serait officiellement lancé lors du Sommet de Paris.

Participation of the Foreign Ministers of the countries to the 2016 Paris Balkans Summit (May 24, 2016)

The Foreign Ministers of the countries participating in the 2016 Paris Balkans Summit met on 24 May 2016.
This meeting, in which European Commissioner Johannes Hahn and the European External Action Service took part, follows on from the ministerial meeting held in Brdo in April 2015 as part of the Brdo-Brijuni process, and contributes to the preparation of the Paris Balkans Summit which will be held on 4 July 2016, following the Berlin Summit in 2014 and the Vienna Summit in 2015.
The Ministers recalled the capital importance of the European horizon of countries in the region and their European integration for political, socio-economic and institutional reforms. They reaffirmed that the EU and the Western Balkans countries share the same common concerns as regards their neighbourhood, and face the same global challenges.
In this context, they acknowledged that the migration challenge requires an inclusive, comprehensive approach. Cooperation needs to be stepped up in this area, in accordance with the declaration of the mini-summit of 25 October 2015. They reaffirmed the need to focus as a priority on fighting criminal networks involved in trafficking migrants, on asylum and on strengthening border control and information exchange capacities, particularly with Europol.
As regards counter-terrorism, and following the Paris and Brussels attacks, the Ministers emphasized the importance of identifying collective solutions, the only means of addressing this threat and combating religious radicalization. The challenges of radicalization, terrorism and violent extremism, particularly foreign fighters from or crossing the European Union or the Western Balkans to reach Syria and Iraq, require enhanced cooperation, including greater information exchanges, identification of best practices for training, prevention of radicalization, deradicalization and responding to terrorist activities, as well as common values.
In this context, cooperation between regional countries and the European Union is increasingly important for the region’s stabilization. The European integration of the Western Balkans countries requires alignment with European legislation, but also needs to involve concrete projects in the areas of infrastructure connectivity and new prospects for young people.
In accordance with these principles, the Ministers welcomed the progress made in regional cooperation. The participants emphasized the importance of connectivity in the transport and energy sectors, which is a key challenge for the region’s development and economic growth.
They acknowledged that further efforts from each country are needed to speed up the implementation of the soft measures adopted during the Vienna Summit, and welcomed the recent presentation by the European Commission of a roadmap towards the establishment of a regional electricity market. They also welcomed the prospect of the Transport Community Treaty being signed soon.
The participants reaffirmed their commitment to continuing the implementation of the “Positive Agenda for Youth in the Western Balkans”, launched by the Foreign Ministers in Brdo in April 2015. They welcomed the progress already made to transform this commitment into concrete proposals. The participating countries also committed to encouraging their universities to offer an increasing number of places in cooperation programmes, as well as grants for students from the Western Balkans. In this respect, they reaffirmed, along with the European Commission, their determination to move forward in the implementation of the Positive Agenda during the Paris Summit.
Lastly, the participants welcomed the progress made in establishing the Regional Youth Cooperation Office (RYCO) and emphasized the commitment of the Balkan countries with this in mind. They recalled that this office will be officially launched during the Paris Summit.

Dernière modification : 04/06/2016

Haut de page