Réunion régionale sur la formation des jeunes diplomates (10 février 2020)

JPEG
L’Ambassadrice s’est exprimée sur le rôle important de la jeunesse dans les processus politiques, la démocratie et la réconciliation, et a mis en avant l’expérience des relations franco-allemandes après la Seconde Guerre mondiale et jusqu’à présent, dans la construction de l’Union européenne en tant que projet de paix et de prospérité pour le continent.
« Cette réconciliation n’était pas seulement celle des élites, mais impliquait également la société civile. Les autorités locales et régionales, les écoles, les universités et les associations ont participé, par leur investissement permanent et dynamique, au développement et à la durabilité de la coopération. Une place de choix a été accordée aux jeunes dans le processus. (…) Cette réconciliation est en quelque sorte une référence pour d’autres pays déchirés par l’histoire, notamment ici dans les Balkans. Je crois sincèrement que la réconciliation franco-allemande peut être une source d’inspiration pour la jeunesse du Kosovo, pour construire un avenir de paix avec vos voisins et la région. »

JPEG
Interrogée sur le potentiel et l’engagement des jeunes dans l’intégration européenne, la coopération régionale et le processus de Berlin pour le WB6 en tant que segment important pour la prospérité de la région, l’Ambassadrice a évoqué, dans le cadre de la coopération franco-allemande, le Bureau régional de coopération jeunesse et son rôle de renforcement des liens entre les jeunes de la région.
« La coopération régionale est une condition essentielle pour la perspective européenne d’une région qui a été touchée par des conflits tragiques il y a moins de 25 ans. Depuis lors, de nombreux progrès ont été réalisés par les Balkans occidentaux. L’amélioration des perspectives des jeunes générations est d’une importance capitale pour assurer la stabilité, le développement durable et le progrès dans la région. (…) Le processus de Berlin a insufflé une nouvelle dynamique dans les Balkans occidentaux et entre la région et les États membres de l’UE concernés. »

JPEG
Enfin, l’ambassadrice a rappelé l’engagement de la France dans cette initiative régionale, à la lumière de la Stratégie française sur les Balkans occidentaux, approuvée en 2019 par le Président de la République, M. Emmanuel Macron.

Dernière modification : 12/02/2020

Haut de page